Ils sont passés

Quand Marc Antony ne joue pas du trombone, il chante. Il peut prendre un chorus en coulisse sur un bon vieux standard, ou se mettre en scat sur un hit du jazz box office. Quel que soit l’instrument, qu’il joue en big band ou small combination, il swingue !

Marc Antony est aussi un leader. Pour cette 10° édition du festival New Aunis New Orleans, il sera à la tête de deux formations différentes.

SING AND SWING  est un trio dans lequel Marc Antony est associé au pianiste Pascal Marcault, arrangeur hors pair qui a plus d’une touche à ses claviers, et à la chanteuse Julie Morillon.
Julie est de ces chanteuses qui réalisent le rêve de Nino Ferrer ! Un ensemble à cordes vocales au service d’un feeling très black, une voix chaude et sensuelle communiquant l’émotion.
SING AND SWING « revisite » les standards « de Paris à Broadway » (et retour), de Montand à Sinatra, de Trénet à Ella, du grand Ray au grand Charles (Aznavour, bien sûr)…

MARC ANTONY & CO est un quintet où notre leader – tromboniste-chanteur est entouré de quatre « Marc Brothers » pour un remake de « Une nuit à  l’Opéra » où Duke, Count Basie et consorts auraient remplacé Figaro et Carmen.
Guy Bodet joue avec le Claude Bolling big band, a été le trompettiste aussi bien de Stan Laferrière que de Gérard Baldini, a accompagné Stéphane Grappelli, Didier Lockwood, Christian Escoudé …
François Penot (clarinette) est le complice des complices de Marc Antony. Ensemble, ils ont commis un nombre incalculable de délires à base de swing et de scat.
Thierry Bouyer est professeur de guitare, mais plus connu de tous les amateurs de jazz locaux par son incontournable banjo.
Quant à Michel Delage, poly-instrumentiste, orfèvre de l’arrangement, directeur de conservatoire et de big band, il ne risque pas de passer inaperçu avec son soubassophone.