Ils sont passés

ParisPaname1L’année dernière, Django Reinhardt aurait eu 100 ans. Et New Aunis New Orleans avait bien entendu tenu à célébrer cet anniversaire en consacrant une partie de son programme à rendre hommage au génial guitariste français, fils de Roms, dont la musique mériterait d’être inscrite au Patrimoine mondial de l’humanité.

Cette musique sera de nouveau présente pour cette édition 2011 , notamment grâce aux deux concerts de Paris Paname (voir programme p. 3).

Paris Paname est une formation locale composée de deux guitaristes (Gilles Cunin et André Jorro) et d’un contrebassiste (Patrick Manet). Comme le trio devient parfois quartet avec le renfort d’un violoniste (Mathias Guerry), sa composition se rapproche beaucoup de celle du Quintet du Hot Club de France.

Les amateurs (de plus en plus nombreux) de swing manouche retrouveront donc avec plaisir plusieurs thèmes de ce registre, comme le très enlevé « Django’s tiger », la belle valse swing « Chez Jacquet » ou le célébrissime « Nuages ».

Ils apprécieront aussi l’approche très « reinhardtesque » de standards comme « Sweet Georgia Brown », ainsi que du répertoire de chansons françaises comme « Le blues du dentiste », « Que reste-t-il de nos amours ? », ou « La foule »…

Paris Paname revisite ainsi  Boris, Charles, Edith et quelques autres (dont un certain Amadeus) en leur apportant sa touche personnelle : un swing à la fois solide et élégant, avec les zestes jutes de bonne humeur et de bon humour.