Ils sont passés

  • Hampton Vibration Tentet
    Le tentet Hampton Vibrations de Claude Tissendier est la réunion des meilleurs musiciens de jazz swing (et notamment Bernard Rabaud au vibraphone) pour célébrer la musique de ce géant qu'était Lionel Hampton.

    Féroce swingman, soliste inventif et showman irrésistible, Lionel Hampton, batteur, pianiste, chanteur, et surtout premier grand soliste au vibraphone, entraîna les foules du monde entier dans un tourbillon de swing grâce à sa fougue, son enthousiasme et ses qualités musicales.

    Ayant retranscrit fidèlement les arrangements originaux (dont certains sont signés Benny Carter), Claude Tissendier et son Hampton Vibrations tentet restituent cette musique volcanique qui ne vise qu'une chose : dégager un maximum de swing et mettre le public en transe.
  • Hommage à Lionel Hampton
  • Yvon Momboisse
    Yvon est né le 4 octobre 1989 à Aurillac, il aura bientôt 18 ans ! !

    Il commence son parcours musical en 1996 à l’école nationale de musique d’Aurillac.
    Il est clarinettiste de formation, et intègre très vite les différents orchestre de l’Ecole dont une fanfare de rue. Des intervenants « pros » axés Jazz remarquent ses qualités et son sens de l’improvisation, étonnants pour son âge.
    Dans sa famille de musiciens et d’artistes il participe à toutes sortes de concerts mais il est très vite passionné par le Jazz.
    Il est actuellement 1ère clarinette de l’Harmonie municipale d’Aurillac, clarinettiste de l’Orchestre Symphonique de Haute Auvergne.
    Diplomé de solfège, il suit des cours de piano et est enfin de cycle de classe de clarinette.
    Après son bac, Il est actuellement en Grande Bretagne ou il parfait sa connaissance de l'Anglais tout en animant les Bars du Dorset !
    En 2001 il découvre le Boogie lors d’un festival en spectateur. Il écoute des disques et commence à jouer sur son Synthé et sur le piano de l’école de musique. Il est drivé par son oncle et son cousin qui ont des partitions de Claude Bolling.
    Il est pris en classe de piano en 2002 et ne tarde pas à étonner son prof ! Il participe à ma master classe de Philippe Lejeune à Toulouse et se produit avec lui au festival 2003 auquel depuis il participe régulièrement.
    Programmé pour « Les terrasses d’Aurillac » 2005 et animer les bars, il rencontre « Mister B » un pianiste américain avec lequel il joue. Mister B le recommande pour le « Cincy Blues Fest » à Cincinnati (Ohio) ou fin juillet 2006 il reçoit un accueil mémorable clôturé par une standing ovation.
    Il a aussi joué aux « Nuits du Boogie » organisées par Jean Pierre Bertrand en tant qu’espoir du style.
    Son talent s’exerce aussi bien dans le symphonique que à l’harmonie et la fanfare mais
    Le Piano Blues Boogie est la révélation de sa vie !

  • Piano Boogie